Score de Glasgow

1. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
2. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
3. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
4. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
5. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
6. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incohérents . Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
7. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
8. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient est confus dans ses propos. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
9. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
10. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
11. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
12. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
13. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
14. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
15. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
16. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
17. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient ne parle pas. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
18. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incohérents . Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
19. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
20. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
21. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
22. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
23. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
24. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
25. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
26. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
27. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient est confus dans ses propos. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
28. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
29. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient est confus dans ses propos. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
30. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
31. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
32. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient ne parle pas. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
33. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient ne parle pas. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
34. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incohérents . Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
35. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
36. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
37. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
38. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incohérents . Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
39. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient ne parle pas. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
40. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient ne parle pas. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
41. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient ne parle pas. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
42. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
43. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
44. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
45. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
46. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient ne parle pas. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
47. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incohérents . Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
48. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incohérents . Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
49. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient ne parle pas. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
50. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
51. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incohérents . Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
52. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
53. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
54. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
55. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient est confus dans ses propos. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
56. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient ne parle pas. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
57. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
58. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
59. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
60. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
61. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
62. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
63. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
64. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient est confus dans ses propos. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
65. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient est confus dans ses propos. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
66. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
67. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient ne parle pas. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
68. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
69. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
70. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
71. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient ne parle pas. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
72. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
73. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient est confus dans ses propos. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
74. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
75. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient ne parle pas. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
76. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
77. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
78. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient ne parle pas. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
79. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
80. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
81. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient ne parle pas. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
82. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
83. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
84. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
85. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incohérents . Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
86. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
87. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
88. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
89. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
90. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incohérents . Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
91. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
92. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
93. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient ne parle pas. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
94. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
95. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incohérents . Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
96. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
97. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
98. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incohérents . Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
99. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
100. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
101. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
102. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
103. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
104. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
105. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient est confus dans ses propos. Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
106. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
107. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incohérents . Le patient a un évitement non adapté à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
108. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
109. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
110. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient est confus dans ses propos. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
111. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
112. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
113. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la douleur. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en extension à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
114. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
115. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient ne parle pas. Le patient obéit aux demandes motrices. Quel est son score de Glasgow ?
116. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient parle sans confusion ni désorientation. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
117. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient n'a aucune réponse motrice à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
118. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux à la demande. Le patient a des propos incohérents . Le patient a une réponse orientée à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
119. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient ouvre les yeux spontanément. Le patient a des propos incompréhensibles. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?
120. Vous êtes appelés aux urgences pour un patient ayant subi un traumatisme crânien. Vous l'examinez cliniquement. Le patient n'ouvre pas les yeux. Le patient ne parle pas. Le patient a une réaction en flexion à la douleur. Quel est son score de Glasgow ?

 

Laisser un commentaire